Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Les sites régionaux de Famar en vente

le 09 juillet 2019 à 10h35

famar orleans

La fin du façonnier pharmaceutique Famar était décidément inéluctable, comme nous l’avons maintes fois répété dans nos éditions récentes, notamment dans notre édition bimensuelle du 22 mai (cf. LV n°729). Le nouveau CEO Patrick Puy vient d’annoncer la vente de onze des douze unités industrielles du groupe, dont quatre en France, autant en Grèce, les dernières se partageant entre les Pays-Bas, l’Italie, l’Espagne et le Québec. Celle de St-Genis-Laval, près de Lyon (322 salariés, dont 32 intérimaires), va être placée en redressement judiciaire ; elle est jugée « invendable » par Patrick Puy qui évoque la recherche d’acteurs industriels venant compléter l’activité pharmaceutique existante ou sa transformation en parc multi-sociétés sans maintien du portefeuille pharmaceutique ; une soixantaine d’emplois « au maximum » devraient être conservés, reprend le dirigeant. 
La banque Lazard a été mandatée, comme nous l’avions dévoilé fin mai, pour vendre les autres unités Famar, dont les deux situées en région Centre-Val de Loire : Orléans (550 salariés) et St-Rémy-sur-Avre, près de Dreux (220 salariés). La première, située dans le quartier de La Source (voir ci-dessus), aurait été auditée par des émissaires du suédois Recipharm, tient des syndicats La République du Centre. Spécialisé dans les lyophilisés et les injectables, le site de St-Rémy-sur-Avre, une ancienne usine de l’américain Abbott, aurait également reçu des visiteurs. Mais le temps presse. Dans une interview accordée au Progrès, Patrick Puy a indiqué que l’activité des sites ne pourrait pas être maintenue au-delà d’octobre 2019.

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats