Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Magazine de décembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • Loire Valley
  • Publicité direccte2020
  • caisse epargne2020

Axéréal veut faucher 220 emplois

le 01 décembre 2020 à 16h49

axereal

Les nouvelles orientations du groupe coopératif agricole Axéréal, présentées au mois d’octobre, prévoient un gain de productivité de 30 M€. Les conséquences de cette roadmap stratégique ne se sont pas fait attendre. Afin d’atteindre au plus tôt l’objectif, la direction vient de présenter aux représentants du personnel un projet prévoyant la suppression de 220 postes et d’une centaine de sites, essentiellement pour le stockage des céréales. Selon la direction du groupe qui se déploie sur 16 départements dont ceux de la région Centre-Val de Loire, « il est encore beaucoup trop tôt pour mesurer les impacts sociaux et leur ventilation par département. Les négociations avec les délégués syndicaux viennent tout juste de débuter ». Cette réorganisation « ambitieuse » a pour but d’intégrer les nouvelles contraintes climatiques et d’approvisionnement, en une phrase « d’accélérer la transition agroécologique et digitale »
Les trois syndicats (CFDT FGA, Sdacoopa-Solidaires et Unsa 2A), qui vont tenter « de minimiser les suppressions de postes » du futur PSE, ont une tout autre lecture de cette « ambition ». Ils redoutent, quant à eux, des modifications radicales du modèle coopératif et une « importante perte de proximité avec les agriculteurs ». Axéréal, dont le siège est installé depuis 2014 à Olivet (45), regroupe 12 700 agriculteurs adhérents. La coopérative, qui collecte 5 millions de tonnes de grains, réalise un CA de 3,2 Md€ avec 4 000 salariés dont 3 000 en France.

Affaires publiques

A Tours, Emmanuel Denis échoue à faire bouger les lignes

La démission fracassante du maire EELV de Tours Emmanuel…

Les salariés de Blancafort dindons de la farce ?

Suite aux images de volailles vivantes filmées par un…

Mercato territorial

En Touraine, quelques bastions tenus par la gauche, comme…

Une étude mobilités qui fait du surplace ?

Un demi-million d’euros : c’est le coût de l’édifiante…

Un président trié sur le volet

Après l’élection surprise de Benoist Pierre à la tête…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020