Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magjuin2022 Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Hutchinson va supprimer des emplois sur ses quatre sites régionaux

le 05 juin 2020 à 11h58

Hutchinson
EXCLUSIF

Selon la CFDT, syndicat majoritaire au sein du groupe, Hutchinson devrait prochainement supprimer entre 800 et 1 000 emplois en France, soit plus de 10 % des effectifs, dans le cadre d’une procédure de rupture conventionnelle collective (RCC). « Les négociations ne sont pas encore engagées mais ce projet devrait nous être officiellement annoncé et précisé à la mi-juin », nous indique le coordinateur CFDT d’Hutchinson. 
L’activité de la filiale de Total, qui fabrique et transforme des pièces plastiques pour plusieurs secteurs industriels dont l’automobile, a en effet été sévèrement impactée par la crise sanitaire. Pour autant, la direction se serait engagée auprès des représentants du personnel à ne fermer aucune usine et à ne procéder à aucun licenciement sec. 
Selon notre interlocuteur, les sites de Châlette-sur-Loing (45) et de Joué-lès-Tours (37), qui emploient respectivement 1 200 et 510 salariés, seront obligatoirement affectés par ces mesures dont le détail devrait être précisé, site par site, à la mi-juin. Ceux de Paulstra, filiale d’Hutchinson, à Châteaudun (28) et à Vierzon (18), devraient également être touchés. Ces ajustements d’effectifs s’inscrivent dans le cadre d’une restructuration mondiale qui prévoit la suppression de 3 000 postes en CDI et de 6 000 contrats précaires. 
Les unités industrielles des banlieues montargoise et tourangelle appartiennent à une même société en nom collectif (SNC) qui contrôle également les établissements d’Ingrandes-sur-Vienne (86), de Sougé-le-Ganelon (72), de Levallois-Perret (92), de Moirans (38) et de Persan (95) ; elle emploie 2 900 salariés au total. Paustra emploie 580 personnes à Châteaudun et 200 à Vierzon.

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats