Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire uneMars2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • devup
  • caisse epargne2020

L’immobilier d’entreprises orléanais aura battu ses records en 2019

le 30 mars 2020 à 17h11

interives

Dans le marasme du Covid-19, il faut bien reconnaître que les chiffres étonnants observés en 2019 sur le marché de l’immobilier d’entreprise orléanais retombent un peu à plat. Mais BNP Paribas Real Estate, auteur de cette étude dont la présentation devait avoir lieu le 17 mars dans les locaux de Citévolia – avant d’être annulée pour cause de confinement –, tient à afficher les scores « historiques » obtenus par la place orléanaise, tant pour le marché des bureaux (43 400 m² loués ou vendus contre 40 000 m² l’année précédente, déjà considérée comme exceptionnelle), que pour celui des locaux d’activité (67 000 m²) et de la logistique (232 000 m² placés en dix opérations, soit + 22 % par rapport à 2018).
Ce dynamisme du marché local séduit bien sûr les investisseurs. En 2019, ils auront déboursé pas moins de 147 M€ pour acquérir principalement des locaux destinés à la logistique (60 %), mais aussi des bureaux (24 % des montants investis, soit 35 M€), ce segment intéressant tout particulièrement les foncières.
En matière logistique, les transactions les plus marquantes auront été les 49 000 m² de But et les 39 000 m² de DB Schenker à Mer (41), dans la (très) grande périphérie orléanaise, ainsi que les 20 000 m² pris par les Parfums Christian Dior sur le Cosmetic Park de Boigny-sur-Bionne (45). Pour les bureaux, les signatures d’Orange (6 000 m²) et de Pôle Emploi (4 800 m²) dans des immeubles en construction sur Interives (ci-dessus), à Fleury-les-Aubrais, feront également date.
Sauf – improbable – effet de rattrapage dans la deuxième partie de l’année, il est malheureusement exclu que l’année 2020 soit celle de nouveaux records, à Orléans comme ailleurs.

Affaires publiques

L'écolo-circus a planté son barnum à Tours

C’est à Tours que l’ « écolo-circus » avait décidé de…

Reprise manquée pour Frank Supplisson

Frank Supplisson ne fera pas tout de suite son entrée…

Petits arrangements entre amis tourangeaux

Pathos dégoulinant, hommage appuyé aux pères fondateurs…

Sondage

LE DÉCONFINEMENT VOUS SEMBLE-T-IL BIEN PRÉPARÉ ?

Montrer les résultats

  • afpi2020