Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

Relocalisation : le défi d’Axyntis

le 23 septembre 2020 à 09h57

magsept20

Depuis une bonne dizaine d’années, David Simonnet alerte sans relâche les pouvoirs publics sur l’excessive dépendance de la France aux producteurs asiatiques de principes actifs pharmaceutiques. La crise sanitaire a donné raison à ce spécialiste de chimie fine, qui travaille pour les principaux fabricants de médicaments. Mais le pdg du groupe Axyntis, à la Une de l’édition automnale de La Lettre Valloire, enrage « qu’il ait fallu une pandémie mondiale pour que les pouvoirs publics prennent conscience des dangers que ces pertes de souveraineté font peser sur la population. »
Aujourd’hui, s’il se réjouit que l’État reconnaisse enfin que le médicament constitue une industrie stratégique, il exhorte à « déployer un plan d’urgence. C’est à l’échelle nationale que nous gagnerons la bataille ». Son groupe, dont le fleuron est l’usine Orgapharm de Pithiviers (45), n’attend pas tout, loin s’en faut, des projets de relocalisation de principes actifs et d’ingrédients pharmaceutiques :« Notre plan d’affaires prévoit que les relocalisations nous apportent un supplément de facturation compris entre 10 et 20 M€. » En 2019, Axyntis a réalisé 90 M€ de C ; son patron table sur 150 M€ en 2024.
À lire dans le magazine Lettre Valloire n°52 de septembre 2020, feuilletable en ligne sur ce site.

Affaires publiques

Lagarde ne se rend pas

Où on reparle de François Lagarde... Discret depuis la…

Les femmes du président

On connaissait les hommes du président, les cinq poseurs…

Divorce en Loir-et-Cher

Ce qui était au départ une banale sanction contre une…

Ça va et ça vient

Le nouveau président de Tours Métropole Wilfried Schwartz…

Pas sur la même longueur d’ondes

C’est au pied du mur que l’on reconnaît le maçon. Emmanuel…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE AU RENDEZ-VOUS EN 2021 ?

Montrer les résultats

  • afpi2020