Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

À Vendôme, la friche Satecno va reprendre vie

le 01 février 2021 à 09h04

friche

Les quelque 17 000 m² de l’ancienne usine ThyssenKrupp de la ZI Sud de Vendôme, occupée ces dernières années par Satecno jusqu’à sa liquidation judiciaire en avril 2019, vont reprendre vie. La communauté d’agglomération Territoires Vendômois, qui a racheté cet ensemble immobilier pour 4,5 M€ à un pool bancaire, va d’abord louer 6 200 m² à Bosch ; l’usine vendômoise du géant allemand, voisine du site, va profiter de ces locaux récemment rénovés (ci-dessus) pour rapatrier sa logistique jusqu’à présent hébergée chez un transporteur de Parçay-Meslay, au nord de Tours.
Un autre module de 5 000 m² sera loué par le leader mondial du mobilier de magasin, HMY France (ex-ARM, ex-Hermès Metal), dont l’usine jouxte la friche Satecno. Celui-ci va ainsi pouvoir stocker les produits destinés à un géant français de la grande distribution dont il renouvelle intégralement le parc de caisses enregistreuses. Ce contrat de deux ans lui permet de voir plus grand et d’ajouter une nouvelle unité qui aura son propre accès sur la rue Nicolas Copernic, où débouchent également les deux unités de production vendômoises de HMY.
Le solde de la surface, composé d’un vaste hall de 5 000 m² et de bureaux situés à l’avant des bâtiments, devrait être occupé par des services techniques de la communauté d’agglomération qui trouve ainsi l’occasion de les regrouper sur un site unique.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

CROYEZ-VOUS À UNE SORTIE DE CRISE EN MAI ?

Montrer les résultats