Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Magazine de décembre 2020 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • Loire Valley
  • caisse epargne2020

Alltricks pérennise sa présence à Châteaudun

le 08 février 2021 à 17h11

alltricks

On s’inquiétait cet automne des intentions d’Alltricks qui, actuellement à l’étroit dans ses locaux de Châteaudun, menaçait de quitter la région. Fabien Verdier, maire et président du Grand Châteaudun, est heureux de présenter ce soir en conseil communautaire le projet d’extension du spécialiste de la vente en ligne de vélos et de matériel sportif ; il devrait par la même occasion faire adopter la délibération autorisant la vente de l’emprise foncière – pour 7,50 € HT le m² – à la foncière Virtuo, qui porte l’opération et louera ensuite la bâtiment à Alltricks. Ce sont pas moins de 24 000 m² qui seront construits d’ici à 2023 sur le parc d’activité de la Bruyère, avec une possibilité d’extension de 6 000 m². « Avec une hauteur sous plafond de 11 mètres, le bâtiment permettra, si besoin, d’aménager un étage pour doubler la surface disponible », ajoute Fabien Verdier. Châteaudun étant en zone de restructuration de la défense (ZRD), l’entreprise bénéficiera d’exonérations fiscales et sociales qui ont certainement joué dans sa décision. « Mais Alltricks est attachée au sud eurélien, reprend Fabien Verdier. Elle apprécie notamment le sérieux et la fidélité de ses collaborateurs locaux. »
L’entreprise fondée en 2008 par Gary Anssens va pouvoir recruter pour atteindre ses objectifs et répondre à l’envolée de son chiffre d’affaires. En 2018, il était estimé à 65 M€ mais devrait s’établir en 2020, après arrêté des comptes, à quasiment le double. La filiale de Decathlon – qui l’a rachetée il y a dix-huit mois – possède 80 salariés à Châteaudun et devrait y créer « plusieurs dizaines d’emplois » dans les mois à venir. Elle devrait toutefois conserver les quelque 10 000 m² de l’ancien site de Flextronics et les 4 000 m² aménagés dans l’ancienne usine Mafca, situés respectivement rue de la Fosse-aux-Canes et rue des Treize-Langues, juste à côté de sa future unité.

Affaires publiques

Sophie Auconie démissionne

Sophie Auconie, députée (UDI-Agir) de la 3e

Changement de tête régionale chez LR

C’est finalement Nicolas Forissier qui sera la tête…

A Tours, Emmanuel Denis échoue à faire bouger les lignes

La démission fracassante du maire EELV de Tours Emmanuel…

Les salariés de Blancafort dindons de la farce ?

Suite aux images de volailles vivantes filmées par un…

Mercato territorial

En Touraine, quelques bastions tenus par la gauche, comme…

Sondage

LA FRANCE SERA-T-ELLE RECONFINÉE AVANT L’ÉTÉ ?

Montrer les résultats