Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

France Relance récidive auprès de 15 entreprises régionales

le 13 avril 2021 à 16h30

France Relance récidive auprès de 15 entreprises régionales

Conjointement préparée et présentée par la préfète et le président du conseil régional, actuellement au four et au moulin, la nouvelle fournée de 15 entreprises éligibles au fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires a été rendue publique ce jour. La quinzaine de lauréats recevra au total 4,35 M€ de soutien public au titre du dispositif France Relance. Ces subsides sont censés déclencher un volume d’investissement global de 22,75 M€ et susciter « la création de 150 à 200 emplois », a relevé avec gourmandise François Bonneau qui n’a pas manqué de signaler, à quelques semaines du scrutin régional (20 et 27 juin prochains, aux dernières nouvelles, NDLR), que les territoires méridionaux de la région Centre-Val de Loire – où quatre projets seront accompagnés – « n’ont pas été oubliés ».
Cette promotion est marquée par la forte empreinte de la filière agroalimentaire où sont distingués plusieurs de ses représentants, tout particulièrement en Eure-et-Loir : ainsi, Cochonnailles du Haut-Bois (13,6 M€ de CA en 2019), de Bazoche-Gouet (28), décroche une aide de 400 000 € qui viendra soutenir un investissement de 1,5 M€ dans la mise aux normes bio d’un process de conditionnement pour ses charcuteries. À Bonneval (28), la société Crock recevra également 400 000 € en appui d’un investissement de 1,3 M€ destiné à une extension capacitaire et à la création d’un nouveau réseau de distribution pour ses sandwichs frais et ses viennoiseries. À Fontaine-Simon (28), le spécialiste de la déshydratation de fruits sous vide Fruitofood (1,9 M€ de CA) obtient 300 000 M€ pour l'aider à moderniser son process et à le « verdir », au prix de 2 M€ d’investissements : l'entreprise extrait par évaporation l'eau des fruits pour une utilisation en cosmétique (voir ci-dessous), la matière sèche étant ensuite vendue aux industriels de l'agroalimentaire et de la nutraceutique.
Depuis la création du fonds, la région Centre-Val de Loire a enregistré 58 lauréats qui ont reçu 22,44 M€ de subventions pour un montant global d’investissements anticipés de 158,77 M€ ; la création de plus d’un millier d’emplois est attendue. La prochaine distribution de fonds publics est programmée pour le 11 mai.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats