Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire mars2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

La crise n’aura pas ébranlé les Laiteries Triballat

le 20 janvier 2021 à 16h25

rians

Hugues Triballat (ci-dessus) est un patron heureux. Son entreprise, implantée depuis quatre générations à Rians (18), a traversé les deux confinements successifs sans pénaliser ses salariés et les quelque 200 producteurs de lait de vache et de chèvre qui l’approvisionnent : « Nous avons su mener de front une gestion en amont, en conservant et en resserrant les liens avec nos producteurs, et une gestion en interne, avec une production qui s’est adaptée à la variation des marchés. »
Les Laiteries Triballat n’ont pas eu besoin d’avoir recours au chômage partiel, au besoin en réaffectant les équipes des ateliers de production touchés par une baisse d’activité (produits à l’export, produits de restauration ou crémiers) vers la préparation de commandes et la distribution, ou bien en mettant en télétravail les équipes administratives et support. Il faut dire que durant les confinements, l’entreprise a pu s’appuyer sur une gamme de produits forts et indémodables, comme les faisselles, les crèmes brûlées et bien sûr son célèbre crottin. D’ailleurs, le CA 2020 devrait avoisiner celui de 2019, soit environ 300 M€.
L’année 2021 devrait être marquée par la célébration des 120 ans de la marque Rians et aussi par le développement d’une filière chèvre bio et de nouveaux canaux de vente (e-commerce, magasins de proximité…). L’accent sera mis sur l’élevage, notamment le bien-être animal, et les savoir-faire traditionnels de triage, d’affinage à la main et de moulage à la louche. La réduction de l’empreinte carbone ne sera pas oubliée avec l’écoconception des emballages et la poursuite d’un approvisionnement exclusif auprès de producteurs locaux.

Affaires publiques

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Tours Métropole veut son propre plan de relance

La métropole tourangelle ne veut pas jouer les seconds…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats