Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire magazine de septembre 2021 Lire LV 714 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2020

L’existence du site BorgWarner de Blois menacée à l’horizon 2025

le 05 mai 2021 à 08h28

borgwarner

Les syndicats de l’équipementier automobile américain BorgWarner à Blois (environ 1 250 salariés, dont 1 050 CDI) ne cachent pas leur pessimisme. Spécialisé dans la fabrication d’injecteurs diesel, l’ex-site Delphi, qui a changé de propriétaire à l’automne dernier, « pourrait connaître une très forte saignée en 2023 », nous indiquent les représentants de la CGT. Pourtant, en dépit de la baisse des ventes des motorisations diesel, « l’activité industrielle s’est maintenue à un niveau élevé en 2020 et en 2021 ». Mais la direction anticipe un fort recul du carnet de commandes dès l’an prochain. « Faute de pouvoir réussir une diversification hasardeuse vers l’hydrogène, on peut même s’attendre à ce que nous disparaissions de la carte en 2025 ».
Déjà, « le site devrait connaître une centaine de départs contraints d’ici à la fin de l’année » poursuit la CGT. Le comité Europe du groupe a confirmé récemment un plan de départs volontaires de 190 postes. « Sans trop de risque de nous tromper, une centaine de salariés devraient être licenciés dans les semaines à venir », poursuit notre source syndicale qui précise que les fonctions visées appartiennent plutôt au service après-vente et à la R&D. « Mais bien sûr, il ne s’agit que d’un premier coup de semonce » estime la CGT.
Ces sombres prévisions ne seront pas démenties par les salariés de l’établissement BorgWarner de Cergy (95) qui viennent d’apprendre la suppression de 24 postes. L’unité emploie près de 70 salariés, essentiellement des commerciaux.

Affaires publiques

Noir c’est noir

C’est un coup de tonnerre dans le ciel chargé de la vie…

Tours va créer son « Vincinodrome »

En chômage technique depuis le début de la crise sanitaire,…

Fesneau sort du bois

Comme tout bon chasseur, Marc Fesneau ne tire qu’à coup…

Régionales : les écologistes veulent imposer leur méthode à gauche

La liste attrape-tout de l’écologiste Charles Fournier…

Accueil de la BnF : Châteauroux non plus

Le cabinet du maire de Châteauroux a finalement démenti…

Sondage

LA REPRISE SERA-T-ELLE FORTE DÈS LA RENTRÉE ?

Montrer les résultats