Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Pierre Fabre ferme Château-Renard mais renforce son usine giennoise

le 22 juillet 2021 à 17h14

PierreFabreGien

Certes, la taille modeste et les 46 salariés de l’usine de Château-Renard (45) du groupe pharmaceutique Pierre Fabre ne constituaient pas un avantage. Pour autant, l’annonce de sa fermeture prochaine a surpris les autorités locales. Le 21 juillet, la direction de l’entreprise, dont le siège se trouve à Castres (81), a présenté aux représentants du personnel un projet de fermeture de ce site spécialisé dans le conditionnement de tubes de crèmes pour la marque Eau Thermale Avène. Selon les responsables, cette activité - qui a été divisée par trois depuis 2017 - « n’est plus prioritaire » et a conduit le site vers une situation de « sous-utilisation structurelle ».
Cette réorganisation ne prévoit aucun licenciement puisque chacun des salariés concernés se verra proposer un reclassement au sein de la seconde usine loirétaine de Pierre Fabre, située à Gien (45). Cette dernière est l’une des principales unités de production pharmaceutique de la pharma castraise ; elle est spécialisée dans les produits d’hygiène bucco-dentaire et emploie 400 salariés. Le groupe Pierre Fabre indique que « toutes les opportunités de reconversion des bâtiments de Château-Renard seront étudiées afin d’accueillir d’éventuelles activités industrielles ou logistiques ». L’usine castelrenardaise s'étend sur environ 30 000 m².

Affaires publiques

Serge Grouard dans l’anonymat

Si la candidature de Serge Grouard à la présidence des…

Recours

Il fallait s’y attendre ! Battu de 11 voix sur la 5

Poker mentor

La nomination d’Emmanuel Porcher à la direction générale…

Le président d’Orléans Métropole mis en minorité

Au moment où il a pris la parole, hier au soir, pour…

La gouvernance d’Orléans Métropole au bord de l’implosion

Pour une fois, les Orléanais, qui regardent souvent…

Sondage

La rentrée
sociale sera-t-
elle agitée ?

Montrer les résultats