Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Fulfiller, le retour de Fabien Prêtre

le 13 avril 2023 à 15h18

fulfiller

Douze ans après avoir créé l’imprimerie en ligne Easyflyer, revendue en 2015 à l’américain Cimpress (Vista Print), et une fois la clause de non-concurrence devenue caduque, Fabien Prêtre et les plus fidèles de ses pirates, dont son frère Laurent, ont lancé Fulfiller, même concept et mêmes perspectives de développement à vitesse V sur le créneau du online printing. Pendant plus d’un an, les associés ont mis sur pied une plateforme en ligne, un « hub », qui rassemble des imprimeries de toutes tailles réparties sur l’ensemble du territoire hexagonal.
Désormais, le travail se fait uniquement sur ordinateur et dans le silence de la création graphique. « En un clic, le client choisit une imprimerie au plus près de chez lui. On réduit ainsi considérablement l’empreinte carbone et on impacte également l’emploi dans les régions. Nous voulons une totale transparence sur notre production », précise Fabien Prêtre. Une sorte d’imprimerie de proximité qui associe le « 100 % satisfait ou remboursé, sans aucune condition » qui avait déjà démarqué Easyflyer de ses concurrents.
Depuis juillet dernier et le lancement commercial de l’offre Fulfiller, l’entreprise approche son premier million d’euros de chiffre d’affaires. Douze salariés, dont d’anciens d’Easyflyer, travaillent dans des bureaux installés à Olivet et réalisent tous les types de supports – flyers, posters, cartes postales, étiquettes, drapeaux, etc. – dont les fichiers numériques sont ensuite transférés aux imprimeries du réseau. « Notre objectif est de réaliser un CA de 20 M€ d’ici à cinq ans et d’atteindre les 80 salariés », annonce le patron de Fulfiller, convaincu qu’il peut reproduire sa précédente success-story

Affaires publiques

Francofolies

L’Association Francophonie Avenir (également connue…

Désespéré

Le maire de Chartres était très remonté contre les pouvoirs…

Ils croisent le fer

Rien ne va plus entre SNCF Réseau et la Région Centre-Val…

Diane chassée

Révolution de palais dans l'univers feutré du château…

Aux Irlandais absents

Tours attendait une déferlante de supporteurs irlandais…

Sondage

L'inflation
baissera-t-elle
en 2024 ?

Montrer les résultats