Merci d'avoir voté.

Votre choix a correctement été enregistré.

×
Votre navigateur n'est pas jour.

Vous devez mettre à jour votre navigateur pour voir le site correctement. Mettre à jour

×

Effectuer une recherche

×
Lire Lire LV 788 À feuilleter en ligne >
  • caisse epargne2022

Laprophan choisi pour reprendre le site Recipharm de Monts

le 14 mai 2024 à 09h28

Laprophan choisi pour reprendre le site Recipharm de Monts

L’opération est actée par les plus hautes sphères de l’État. Comme nous l’annoncions en avant-première sur le site de notre publication actulabo le 29 février, le laboratoire marocain Laprophan (860 collaborateurs, 120 M€ de CA) sera bien le repreneur de l’usine tourangelle du suédois Recipharm. C’est à l’occasion du sommet Choose France d’hier lundi que le projet a été officialisé par Emmanuel Macron lui-même, témoignant du caractère ultra-symbolique – et politiquement inflammable – qu’avait pris le dossier ces derniers temps.
Réagissant le même jour à la prise de parole élyséenne, le président de Région François Bonneau a tenté de tirer un profit politique de ce sauvetage industriel en rappelant « que ses équipes travaillaient sur le dossier depuis plusieurs mois ». Les dirigeants de Laprophan, qui se seraient engagés à conserver l’intégralité des 225 salariés de l’usine de Monts, lui auraient même promis que l’usine, rebaptisée Europhan, serait bientôt en capacité d’embaucher, notamment des managers et des encadrants. Attendons tout de même que ce nouveau venu connaisse mieux les complexités du droit social français et la féroce concurrence que se livrent les façonniers pharmaceutiques avant d’espérer qu’il développe le site, tâche à laquelle ont successivement renoncé Rhône-Poulenc en 1992, AstraZeneca en 2007 et Recipharm plus récemment.
Des précisions sur les dispositifs d’accompagnement et les projets exacts de Laprophan devraient être divulguées prochainement. En attendant, François Bonneau nous a assuré que l’intégralité des aides publiques (environ 15 M€) accordées en pure perte à Recipharm pour un hypothétique développement industriel « seraient intégralement remboursées ».

Affaires publiques

Tel père, tel fils

Totalement inconnu en Indre-et-Loire jusqu’au dépôt des…

Passagers clandestins

Il n’est pas content Serge Grouard. Le maire d’Orléans…

Décès d’Olivier de Brabois

Nous avons appris hier le brusque décès d’Olivier de…

Dans l’arène

La crise agricole a projeté Marc Fesneau dans l’arène,…

Éclaté

De passage dans la région – en train, bien sûr – Marine…

Sondage

L'inflation
baissera-t-elle
en 2024 ?

Montrer les résultats